La « Petite » Histoire

Les Monts Rieurs, c’est une compagnie de spectacle qui crée, produit, imagine, fabrique des spectacles vivants. Entourés de professionnels, artistes et techniciens , la Compagnie se développe dans la continuité de ce qu’elle a toujours été :

La recherche de sens dans ses productions artistiques – la promotion du vivre ensemble, à travers l’humour, la beauté, le partage – La volonté d’avancer et de rester en mouvement face à l’actualité, proposer un moment unique, précieux entre le spectateur et l’artiste…

Une volonté de continuer à proposer des productions artistiques toujours plus riches de sens et de moments magiques…

La « Petite » Histoire

Fondée en 1996, l’association des Monts Rieurs a pour but de développer l’animation en zone rurale par la mise en place d’actions culturelles, artistiques, ludiques. Elle produit ses spectacles et les diffusent.

Parmi ses outils, elle crée une compagnie de spectacles de rues composée de professionnels du spectacle, d’animateurs spécialisés, et de bénévoles. L’argent récolté lors de ces spectacles est réinvesti dans le projet global, notamment dans le fonctionnement de la Maison des Jeunes et de la Famille, de 1998 à 2013.

En 2013,la maison des jeunes ferme ses portes après 16 ans d’existence, en raison des baisses budgétaires de subventions (Région- CAF- Département- Commune) et des choix politiques. Fatiguée de batailler depuis tant d’années auprès des politiques, l’équipe a préféré se concentrer sur la Compagnie de Spectacle, et sauvegarder les emplois possibles.

Elle a dû licencier 3 personnes. Mais le cheval de bataille que menait la maison des jeunes pour créer un Centre social sur le territoire, et ce , depuis plus de 10 ans a finalement été remporté, puisque, le centre social à ouvert ses portes avec d’autres acteurs.

Certes, l’association restera la grande oubliée de ce projet, mais l’important reste que l’objectif ait été atteint. A partir de là, la compagnie continue son chemin.

Comme toute association, celle des Monts Rieurs est pilotée par un bureau composé de personnes bénévoles, impliquées dans le projet.

Cet conseil d’administration est conseillé et expertisé régulièrement par le cabinet FGC, expert comptable, et est fédérée à la LIGUE de l’ENSEIGNEMENT FOL du VAR depuis plus de quinze années.De même, ESIA, structure de soutien aux entreprise de l’économie sociale et solidaire, par deux fois, à permis aux Monts Rieurs de bénéficier d’une convention de financement solidaire pour permettre les investissements structurants nécessaires au développement de la compagnie.

L’histoire des créations des spectacles de la Cie

La première création des Monts Rieurs se fait en rue, en 1997 sous l’impulsion de Gérard Kebuz avec les Gueux et Ribaudes, qui depuis 17 années arpentent le mauvais pavé ! Au fil des ans, ce qui était une improvisation permanente c’est mué en spectacle écrit, scénographié, musicalisé, en constante recherche.

En 1998, l’équipe organise la première des Médiévales aux Fleurs dans le village de Méounes, unique fête à thème féerique dans le Var. Puis elle perdurera en 1999, 2001, 2003, 205, 2008, 2010, 2012. Grâce au concours de la commune, de la région, du département, et de l’association elle-même qui mettra de l’argent dans ce projet (25 000 € pour la seule année 2003).

En parallèle, depuis 2001, elle donne un coup de main, qui se transforme en réel investissement, et travaille avec la mairie de Brignoles pour la mise en place des ses « Médiévales » devenu un Festival des Arts de la Rue de renommée européenne. Une organisation de la Ville de Brignoles, qui offre à notre territoire un grand moment annuel gratuit, qui rassemble. C’est un temps estival de festivité et de convivialité empreint de propositions artistiques pertinentes, pour toutes et tous, petits et grand !

Elle co-produit « Eze d’Antan » (06) en 2001, 2002, 2003, 2005, 2009, 2010, 2011, 2012 Avec le soutien et le professionnalisme de Sylviane Mathieu, directrice de l’Office de tourisme d’alors, ce sont des festivités qui ont marqué une génération d’Ezasques ! Ce sera ensuite une collaboration avec Céline ZAMBON, adjointe au maire, en chargé de la culture à EZE.

En 2000, marque la naissance des «Tanarucks», visuel de rue féerique issus de notre imaginaire, unique pour l’époque en fêtes médiévales….ils feront des petits quelques années plus tard…..Les maquillages évolueront au fil de temps et seront finalisés par Ludovic Hours. Ces maquillages sont depuis déposés à l’INPI.

En 2001, la mise en place de l’histoire «A la recherche d’Alandys » prend forme grâce à Edouard Brasey qui co- écrit ce conte musical féerique pour enfants, imaginé et mis en scène alors par Florinda Gracia, Philippe Gall et Fabrice Mazzi. La scénographie et les décors sont de Thierry Darley, les costumes de Catherine Ingrassia et Marie Lefol. La musique fut écrite par Philippe Cotton et Valérie Bosc.

Sortie de deux albums grâce à la création , au sein de l’association, d’un studio porté par un groupe de bénévoles aux compétences aguerries « L’OPEN STUDIO ».

« Gérard Kebuz et les Couailleurs Polyforniques » : un enregistrement des chansons et musique que la cie de spectacle entonnaient à tue-tête dans les ruelles des festivités médiévales d’alors ! Puis ce fut « A la recherche d’Alandys« , l’enregistrement du spectacle pour enfant cité plus haut !

De 2003 à 2007 : Le groupe «De Guingois» se crée avec les 4 membres musiciens de rues, entourés du guitariste- président des Monts Rieurs d’alors : Alain Pellicari et du guitariste devenu bassiste pour l’occasion : Alain Joumel. Les morceaux aux sonorités traditionnelles prennent alors un envol rock N Roll 70′ sur scène.

En 2005,c’est la sortie de l’album « Sur l’mauvais pavé« . Là encore, c’est l’enregistrement des musiques composées et jouées au sein des spectacles de l’association qui est réalisé.

C’est aussi en 2005, que les jeunes membres de la Maison des Jeunes (« La Salle ») accompagnés de leur animateur, créent de toute pièce, pour la rue, les Yonirêves, personnages oniriques sur échasses. Marie Lefol, Ludovic Hours et Florence Aubertin créeront les différents costumes.

En 2009, Création des Immergés, contes et musiques autour de l’eau…A destination du jeune public. Petite forme artistique composée d’1 conteur, 2 musiciens. Écrit par Jeremy Brochard, conteur.

En 2010 : C’est la sortie d’un nouvel album, avec le même objectif que les précédents : l’enregistrement des musiques composées et jouées dans les spectacles de la compagnie. Il s’appelle « De l’autre côté du Pavé ».

En 2011, nouveau spectacle jeune public, «L’enfant tombé de la lune» proposé, écrit entièrement par Edouard Brasey et sa femme Stéphanie. Nouvelle collaboration avec Edouard, et mise en place d’une équipe de professionnels et de comédiens amateurs. Les costumes sont de Florence Aubertin, la scénographie est de Thierry Darley, les décors de Patrice Blondeau et Bruno Letoquin. La mise en scène de Sabine Nicolas et Didier Biosca. La musique de Benjamin Melia et Guillaume R.

En 2013 une création pour la rue se construit autour d’un poisson-char : « Les Kowelens », personnages fantasques et surprenants ! Un répertoire musical spécifique est écrit ( hulusi, cornemuse, flutes, batterie). Une parade urbaine crée pour les carnavals , corsos, et autres spectacles déambulatoires !

L’année 2014, c’est l’ouverture du Moulin à Paroles, résidence d’artistes, lieu d’expositions et de diffusion de spectacles vivant.

Dans le vieux moulin du village de Méounes. Ce projet est financé par la Région et de la commune de Méounes.

La région assure une subvention liée à l’achat de spectacles (la diffusion).

La commune passe une convention d’objectif qui vient compléter le soutien de la Région, permettant de maintenir une qualité artistique professionnelle et une pratique de tarifs « doux » pour le spectateur.

5 bénévoles s’impliquent dés l’ouverture pour maintenir le lieu ouvert.

L’association des Monts Rieurs loue Le Moulin à Monsieur et Madame Jean Roubaud. Florinda anime la programmation artistique et la coordination du projet global. Eric et Tidgé assurent la permanence, les petites travaux d’entretien, l’accueil du public, ainsi que la gestion administrative et comptable des Monts rieurs.

En 2015, un tournant s’opère grâce à un changement d’équipe salutaire et l’arrivée (et le retour !) de professionnels aguerris.

Cyrille Bonneau (Sonneur- fondateur du groupe Wig a Wag, soliste avec Denez Prigent, et avec Cécile CORBEL, Manau,….)
Florence Guede (Diplômée des arts du cirque)
Ludovic Hours (comédien- danseur )
Lawrence Chiapello (maître du feu – fakir)
Aude Vuillemin – chorégraphe , danseuse
Virginie Dang, Flûtiste diplômée du conservatoire

Toujours en 2015: 3 nouveaux spectacles de rue pour les «Vilains» sont écrits à 4 mains. La troupe de vilains bénéficie du regard extérieur d’ Arnaud Plaveret, metteur en scène, en avril 2015, au Moulin à Paroles.
Un nouveau Rituel de Feu pour les Tanarucks est crée dans la foulée. Un Concert hors du temps est également en préparation avec le guitariste et le bassiste du groupe « Wig a Wag ». Désormais, ce sont jusqu’à 10 comédiens- musiciens- jongleurs, 4 techniciens professionnels du spectacle, qui forment la compagnie.

En OCTOBRE 2016, l’association a fêté ses vingt ans, retrouve le reportage qui est consacré à cette journée !

en avril 2017 : L’album TRYBU sort, vous pouvez le trouver en streaming sur DEEZER

C’est un nouvel album avec un état d’esprit différent… la rencontre avec Cyrille BONNEAU a permis la mise en place de nouvelles méthodes de travail, tant collectives qu’individuelles. Son impulsion fut majeure, et c’est une grande richesse que de pouvoir travailler avec Monsieur BONNEAU !

CHANGEMENT EN 2018 !

Le conseil d’administration des Monts rieurs a décidé de cesser l’activité le 31 décembre 2017 et de laisser le moulin à Paroles continuer sa route avec une nouvelle organisation, dans la continuité du projet initial.

Trop difficile à faire vivre tout en continuant de développer la Compagnie de spectacles, trop difficile de faire vivre un lieu aussi magique, en étant convaincu que nous pourrions aller plus loin, tout en sachant que nous n’avions ni les moyens humains, ni financiers…

Alors, nous avons rencontré l’association Couleurs du vent, qui cherchait à créer un projet culturel dans un lieu propice au public et aux artistes sur le territoire.

Le président de l’association « Couleurs du vent », Mr Alain MONSEGU et toute son équipe anime le MOULIN à PAROLES depuis le 1er janvier 2018 ! LONGO MAÏ au MOULIN à PAROLES !

L’année 2019 démarre alors sous la volonté de continuer à progresser, à mieux diffuser. Un soutien de FRANCE ACTIVE , appuyé par un coaching professionnel , vient renforcer cette détermination.

Plusieurs séminaires sont organisés avec l’équipe, de nouvelles créations pointent encore le bout de leur nez et de nouveaux artistes viennent renforcer l’équipe.

Alors patiemment, continuons à tricoter les liens humains qui nous unissent, et que le spectacle, la culture en reste les aiguilles qui aiguisent nos sens.

Retour