16 octobre 2018

You are here:

Frédéric Badi est un curieux par nature. Il voulait être archéologue. A l’occasion d’un déménagement, il accède à un piano et apprend en autodidacte. Plus tard, son cousin – gaucher comme lui – oublie une guitare et il apprend la guitare…

Après des études en musicologie à Nice puis Aix-en-Provence, il apprivoise le piano jazz, la guitare jazz et joue en big band. Il fait l’expérience d’écriture d’une comédie musicale avec un ami et tente au culot de la vendre en Angleterre. Il a alors 25 ans sur Londres et joue dans les pianos-bars. A son retour en France, il est musicien intervenant sur des projets pédagogiques dans les écoles et cofonde sa compagnie de spectacles de rue et spectacles à caractère historique La Petite Flambe.

Le patrimoine immatériel ancien l’intrigue et l’inscrit dans une démarché d’archéologie musicale : l’instrumentarium est similaire jusqu’au 13e siècle (sonorités, lutheries) entre Orient et Occident et les thèmes poétiques des troubadours font le pont avec l’Orient. Musicien poly-instrumentiste, Frédéric découvre, arrange ces musiques anciennes (médiévale et renaissance). De concerts en églises (album de sa compagnie enregistré en acoustique dans ce contexte) aux parades jouées à cheval, la comedia del arte et les déambulations musicales sur spectacles historiques, il réécrit et arrange régulièrement les répertoires.

Frédéric Badi côtoie avec sa compagnie depuis de nombreuses années sur les fêtes historiques les membres fondateurs des Monts Rieurs. Des années à s’écouter, s’apprécier, s’apprivoiser jusqu’à intégrer aujourd’hui un de leur projet musical scénique. Une occasion rêvée pour ce curieux par nature de sortir des sentiers battus et de créer ou s’adapter à différents univers sonores – cette fois, intemporels et en contexte de concerts amplifiés. Ses sonorités de  saz,  oud ou cistre, parfument de d’épices venues d’Orient et de la culture nomade de Méditerranée l’ensemble du répertoire de Trybu et les A cordés.